La Belgique, le Danemark et les Pays-Bas établissent un commandement commun des forces spéciales

Spread the love
  • 10
    Shares

En marge de la réunion que les ministres de la Défense des pays de l’OTAN tiennent ce jeudi (7 juin 2018), les ministres belge, danois et néerlandais ont signé un mémorandum d’entente (MOU). Ce dernier servira à la création d’un commandement conjoint de composante Opérations spéciales (C­SOCC). Une fois opérationnel, ce commandement trinational de forces spéciales participera à la Force de réaction de l’OTAN. Il sera en outre en mesure d’appuyer des opérations de l’OTAN ainsi que des missions multinationales.

Consortium FS belgique danemark pays basLes trois ministres avaient lancé les travaux préparatoires à la création de ce commandement en signant une lettre d’intention, en février 2017. Le C­SOCC doit atteindre sa capacité opérationnelle initiale en 2019 et être pleinement opérationnel en 2021.

La secrétaire générale déléguée de l’OTAN, Rose Gottemoeller, a salué cette initiative, « arrivée tout à fait à point nommé ». Il expliquera que « l’OTAN avait reconnu la nécessité d’une telle expertise lorsqu’elle a établi son Quartier général des opérations spéciales à Mons, en Belgique ». Puis ajoutera que « cette initiative trinationale n’est pas sans nous rappeler que les forces spéciales d’aujourd’hui opèrent de plus en plus dans un contexte multinational ».

Un commandement unifié pour mutualiser les moyens

Le Quartier général des opérations spéciales de l’OTAN offre conseils et soutien pour la mise en place du C­SOCC. Le but étant que celle-ci se fasse conformément à la doctrine et aux normes de l’OTAN.

Facebook Comments

Spread the love
  • 10
    Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils