Une frégate belge tire pour la première fois un missile Harpoon

Spread the love
  • 9
    Shares

La frégate belge Louise-Marie, pour la première fois dans l’histoire de la marine, tirée un missile surface-surface maritime Harpoon. Ce tir a eu lieu cette semaine au large de la Norvège à l’occasion d’un exercice international.

Frégate belge Louise MarieLe scénario choisi, pour l’exercice « Mjoelner » a fait s’opposer une coalition navale de l’OTAN, composée de six navires de Belgique, du Danemark, des Pays-Bas et de Norvège, contre un « ennemi » voyou, disposant d’une marine conséquente et refusant d’obéir aux injonctions du Conseil de sécurité de l’ONU.

L’exercice a eu lieu sous la surveillance étroite d’un navire espion russe qui mouillait dans les parages.

La Belgique dispose de deux frégates de type M (multifonctionnel), le Léopold 1 et le Louise-Marie de classe Karel Doorman. « tout fonctionne correctement », se réjouis le chef de la Marine, l’amiral  Wim Robberecht, à l’agence officielle belge Belga. L’objectif, un catamaran servant de cible à plus de 17 miles nautiques (plus de 30 km), a été touché par le Harpoon après deux minutes de vol, selon le chef des opérations du navire, le lieutenant de vaisseau Nicolas Van Damme. L’engin était toutefois dépourvu de charge explosive, mais doté d’une instrumentation pour mesurer tous les paramètres du tir.

Le Louise-Marie a abattu un missile de croisière tiré à partir d’un sous-marin avec un missile Sea Sparrow, RIM-7.

La marine belge dispose en tout de deux frégates, cinq chasseurs de mines, neuf navires de soutien et cinq navires auxiliaires.

 

 

Facebook Comments

Spread the love
  • 9
    Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils